Impôts : Comment profiter de la défiscalisation ?

Impôts : Comment profiter de la défiscalisation ?

Le comparateur Wazax vous aide d’une part à comparer les différents dispositifs de défiscalisation et à déterminer si vous pouvez bénéficier de cet avantage pour réduire votre facture fiscale, tout en vous trouvant le meilleur taux pour votre placement.

  • Que signifie la défiscalisation ?

La défiscalisation ne signifie pas le fait d’échapper au fisc en tentant de faire oublier certains revenus, mais elle représente l’ensemble des solutions de placements qui consistent en la réduction des impôts aux investisseurs. Autrement dit, c’est le fait d’exclure tout ou une partie des revenus de l’impôt par les États. La plupart des contribuables ont droit à diverses exonérations pour réduire leur revenu imposable, et certains particuliers et organisations sont totalement exonérés du paiement des impôts.

Plusieurs dispositifs de défiscalisation sont mis en place, dont la plus connu est la défiscalisation immobilière. Le gouvernement a mis en place des procédés comme la loi Pinel, qui succède à la loi Duflot, ou encore le dispositif Malraux. La première offre une réduction d’impôts en cas d’investissement dans l’immobilier locatif neuf, et le deuxième en cas d’achat et de rénovation d’immeubles anciens.

  • Quelles sont les différentes raisons pour défiscaliser ?
  1. Investir dans la défiscalisation immobilière : Vous pouvez toutefois bénéficier d’une baisse d’impôts si vous opter pour un investissement dans un bien locatif ou à restaurer, tout en acquérant un patrimoine immobilier.
  2. Réduire ses impôts grâce à la défiscalisation : Dans ce cas, vous pouvez profiter d’une réduction d’impôts pour un livret d’épargne, un projet immobilier sous forme d’investissement locatif, voire même placer son patrimoine financier. Le comparateur Wazax vous aide à identifier les solutions de défiscalisation auxquelles vous pouvez accéder en toute légalité.
  3. Se lancer dans l’optimisation fiscale : Certains placements financiers permettent de vous faire bénéficier de réductions d’impôts. C’est pour cette raison qu’il est recommandé d’utiliser un outil de comparaison afin de choisir la meilleure solution de baisse d’impôts et en tirer un maximum d’avantages d’une optimisation fiscale pour votre patrimoine.
  4. Comprendre les abattements fiscaux : ils sont des concessions accordées par le gouvernement et peuvent être utilisés pour réduire le revenu imposable d’une personne, directement déduit du montant de l’impôt sur le revenu.
  • Comment peut-on profiter de la défiscalisation immobilière :

La défiscalisation immobilière consiste à investir dans un bien immobilier en échange d’une baisse d’impôt. L’avantage principal et que, en plus de la défiscalisation, nous pouvons se créer un patrimoine. Et les différentes solutions permettent souvent de louer les biens pour générer des revenus complémentaires. Vous bénéficiez donc d’un retour sur investissement avec une réduction d’impôt en plus. Les avantages fiscaux ainsi que les conditions pour les obtenir varient en fonction des différentes lois qui existent. Il est à noter que l’on peut défiscaliser aussi bien dans l’ancien comme dans le neuf.

  • Investir dans le neuf :

En investissant dans le neuf, vous aurez plusieurs possibilités de défiscalisation. Vous avez la loi Pinel la plus connue. Concrètement vous achetez un logement neuf dans une zone spécifique, en respectant un plafond pour le loyer ainsi que les ressources du locataire et vous le louez entre 6 et 12 ans.

Vous avez également la solution de défiscaliser avec la loi Censi Bouvard. Dans ce cas, vous investissez dans des résidences de services. L’avantage est que l’investissement se fait auprès de la société qui gère la résidence. Vous recevrez vos recettes sans avoir à vous préoccuper de toute la gestion. Si vous gérez vous-même des biens vous pouvez potentiellement utiliser ce statut qui offre également des avantages fiscaux.

  • Investir dans l’ancien :
    Trois solutions se présentent pour investir et défiscaliser dans l’ancien : la loi Malraux, la loi Monuments Historiques et le déficit foncier. Pour la première loi représente, si vous achetez un bien ancien dans les zones éligibles, vous pouvez défiscaliser jusqu’à 30% des travaux de rénovation. Ensuite, vous devez louer ce bien pour une durée minimale de 9 ans.
  • Le déficit foncier et considéré comme la plus simple solution qui permet d’acheter un bien et d’imputer de ses revenus le déficit créé par des rénovations. C’est-à-dire que vous pouvez déduire la différence de vos revenus si vous dépensez plus que vous gagnez avec votre bien en effectuant des travaux de rénovation.
  • Et la dernière solution pour défiscaliser dans l’ancien est la loi Monuments Historiques. C’est une excellente solution pour les contribuables fortement imposés si vous achetez un bien classé « monument historique », vous pouvez le rénover et profiter d’une défiscalisation de 100% des travaux et ceux, sans plafond.
  • Comment peut-on profiter de la défiscalisation financière :

Comme son nom l’indique, elle permet de réduire les impôts en investissant dans certains produits financiers. Il existe plusieurs dispositifs avec des risques et des rendements différents. Les principales solutions consistent à effectuer des placements immobiliers, investir dans des entreprises ou l’épargne-retraite et l’assurance-vie.

  • Investir dans les placements immobiliers :

En investissant dans les placements immobiliers, vous pouvez défiscaliser avec un GFV, une SCPI, un OPCI ou un. La mission de la SCPI et l’OPCI collectent des fonds est d’acheter des immeubles pour les louer. Vous investissez un capital chez ces organismes et ils s’occuperont de toute la gestion.
Pour le GFV, c’est un investissement dans un domaine viticole en devenant propriétaire d’une partie de la parcelle, il est plus compliqué car il faut bien connaître le domaine pour choisir le bon vignoble.

  • Défiscalisation en investissant dans les entreprises :

La défiscalisation se fait également en investissant dans les entreprises. Trois solutions possibles à ce niveau, qui sont : FCPI (pour les entreprises qui travaillent dans l’innovation), PEA (pour les entreprises européennes) et FIP (pour les PME). Pour profiter de l’opération, vous choisissez un type précis d’entreprise et vous y investissez. Les recettes que vous allez toucher peuvent être en partie défiscalisées et dépendent du chiffre d’affaires de l’entreprise.

  • Épargne-retraite et assurance-vie :

Il est à noter d’abord qu’avec ces solutions, les droits de succession sont exonérés d’impôts. Il s’agit d’investissement avec une forte sécurité mais un faible rendement et dont vous pouvez bénéficier d’une défiscalisation. Ce sont généralement les placements préférés de la population française. Il s’agit principalement de solution pour préparer sa retraite ou la transmission de patrimoine. Vous avez souvent la possibilité de défiscaliser vos versements.

Défiscaliser son investissement locatif dans l’ancien :

Il existe quatre dispositifs de défiscalisation de l’investissement locatif coexistent dans l’ancien :

  1. La loi Pinel ancien qui est applicable au logement inhabitable et nécessite des travaux complets de remise à neuf. Cette loi est applicable dans les mêmes conditions que dans le neuf, si le logement
  2. La loi Malraux, qui offre une réduction fiscale variable de l’investissement dans des logements à réhabiliter, situés sur des sites patrimoniaux remarquables.
  3. La loi Cosse, qui concerne les logements loués à des locataires aux revenus moyens sous convention de l’ANAH (Agence nationale pour l’amélioration de l’habitat), en respectant des plafonds de loyers.
  4. La loi Monuments historiques qui est spécifique aux immeubles bien classés, inscrits ou agréés par les affaires culturelles et nécessitant des travaux de restauration.
  • Quelles stratégies pour réduire le montant des impôts ?

Afin de réduire vos factures fiscales, il faut absolument envisager et comparer les différentes options qui s’offrent à vous et en choisir la plus avantageuse. Ce choix dépend dans un premier lier de votre patrimoine, et du type de réduction que vous aimerez obtenir. Certaines stratégies de placements seront plus recommandées que d’autres. En effet la défiscalisation peut avoir la forme directe que celle indirecte : capitalisation des revenus, déduction des investissements sur les revenus imposables ou baisse directe de l’impôt. Et donc il est indispensable de se poser la question sur les solutions qui vous permettront d’obtenir la meilleure réduction de la facture fiscale car les avantages diffèrent d’un investissement à l’autre et bien sûr, les inconvénients également.

  • Le principe de la loi Pinel et à qui s’adresse-t-elle :

La loi Pinel vise à développer la construction de nouveaux immeubles en France. Elle offre une réduction d’impôt lors de l’achat d’une nouvelle propriété, à condition qu’elle soit à louer pendant six ans. L’achat d’un bien en loi Pinel doit être effectué entre le 1er septembre 2014 et le 31 décembre 2021.

Pour être bénéficiaire de cette défiscalisation immobilière, il faut être fiscalement domicilié en France, acquérir en direct ou en indivision. Aussi, il est possible d’acheter un Pinel via une SCI à l’impôt sur le revenu, ou par achat de parts de SCPI. En revanche, le démembrement de propriété est exclu de la mesure.

  • La loi Pinel s’adresse à quels investisseurs ?

Le Pinel intéressera à tous les investisseurs qui souhaitent défiscaliser en achetant dans le neuf. Au prix de contraintes locatives : plafonnement du loyer et engagement de location sur au moins 6 ans dans une ville éligible.

  • Le principe de la loi COSSE et à qui s’adresse-t-elle :

Cette loi remplace les dispositifs des loi BORLOO et BESSON, et vise à minorer le revenu foncier net (RFN) tout en bénéficiant d’abattements fiscaux chaque année et générer éventuellement un déficit foncier et donc réduire l’imposition sur le revenu.

Si un logement ancien est mis en location dans le cadre de la loi COSSE, en signant une convention conclue avec l’ANAH (Agence Nationale de l’Habitat) avant le 31 Décembre 2022, vous bénéficiez de 2 avantages fiscaux :

  1. Le plafond des déficits fonciers déductibles passe de 10 700 € à 15 300 €.
  2. Abattements sur les loyers encaissés de 15 à 85 % (selon que le bien est loué en secteur intermédiaire, social ou très social).
  • La loi COSSE s’adresse à quels investisseurs ?

Elle s’adresse aux investisseurs en loi Cosse qui font du locatif social. C’est à dire qu’il faut louer sous le loyer du marché : loyer intermédiaire, social ou très social. Et plus le loyer sera abordable et dans une zone tendue, plus la défiscalisation sera puissante.