Categories
Comparateur assurance

Qu’est-ce que l’assurance-vie ?

Qu’est-ce que l’assurance-vie ?

Wazax, le meilleur comparateur des assurances vie, qui vous donne une vision plus claire, en vous permettant de comparer les assurances vie à un certain nombre de critères. Chacun peut indiquer sa situation et Wazax sera chargé de fournir assez d’informations sur les différentes assurances et même de réaliser des simulations des assurances vie, il suffit de remplir le formulaire qui convient, et vous voilà devant les résultats que vous cherchez.

L’assurance-vie est une forme d’assurance, qui a initialement pour objet de garantir le paiement d’un certain montant (capital ou rente d’invalidité) en cas d’événement lié à l’assuré : son décès ou sa survie.

Il convient toutefois de faire une distinction entre l’assurance en cas de décès dite « assurance décès » qui verse le capital ou la pension d’invalidité en cas de décès, et l’assurance en cas de vie (également appelée assurance sur la vie) qui verse le capital ou la pension d’invalidité en cas de vie de la fin de contrat (si le décès est avant la fin de la période n’est pas dû à la succession).

L’assurance vie est le principal moyen d’épargne en France : selon les chiffres clés de la Fédération française des assurances, les contrats d’assurance vie s’élèvent actuellement à plus de 1700 milliards d’euros.

  • Assurance-vie : les grands principes

Il existe deux grandes catégories d’assurance vie, l’assurance vie et l’assurance décès. Les deux types d’assurance vie garantissent le versement du capital ou d’une rente au bénéficiaire indiqué dans le contrat, au terme du contrat dans le premier cas, en cas de décès de l’assuré dans le second.

L’assurance décès est une garantie pour les proches de l’assuré, tandis que l’assurance vie est plus utilisée comme un investissement, l’assuré étant lui-même le bénéficiaire du contrat.

De nombreux régimes d’assurance-vie sont disponibles selon la période choisie et l’option de sortie (versement d’une rente ou d’un capital). Le risque supporté par l’assuré varie également selon le support choisi : les contrats souscrits en euros utilisent du capital garanti, tandis que le capital des contrats liés en unité de comptes ou actions varie selon les marchés.

Les contrats d’assurance-vie sont soumis au code des assurances, notamment aux « articles L131-1 et L132-1 » et suivants.

Les informations précontractuelles en assurance vie, lisibilité et transparence des contrats ont été renforcées par « la loi n ° 2005-1564 » du 15 décembre 2005.

  • La fiscalité de l’assurance-vie

La fiscalité de l’assurance-vie, détaillée sur le site de la Fédération française des assurances, varie en fonction des contrats et des conditions de sortie. Ainsi, les bénéficiaires de contrats résiliés au moment du décès bénéficient de l’exonération des droits de succession dans les conditions précisées dans la documentation fiscale « BOI-ENR-DMTG-10-10-20-20 ».

  • Un prélèvement forfaitaire unique

« L’article 28 de la loi de finances 2018 » fixe un forfait unique pour simplifier et réduire l’imposition des revenus mobiliers (intérêts, dividendes) et des plus-values, avec un taux unique de 30%.

Les contribuables les plus modestes peuvent être soumis au barème de l’impôt sur le revenu s’il est plus favorable. Toutefois, l’ancien système a été maintenu dans les contrats d’assurance vie des assurés, dont le montant total de l’assurance vie en cours est inférieur à 150 000 EUR.

  • Impôt sur le revenu

    En matière d’impôt sur le revenu, les produits d’assurance-vie sont soumis au régime favorable prévu à « l’article 125-0 A » du Code général des impôts et commenté dans la documentation fiscale « BOI-RPPM-RCM-10-10-80 ». Par conséquent, les contrats d’une durée de plus de 8 ans sont avantageux, selon l’option choisie :
    Réduction d’impôt sur le revenu de 4 600 EUR (ou 9 200 EUR en cas d’imposition commune)
    Ou d’un prélèvement libératoire avec un taux réduit de 7,5%
    « L’article 125-0 A » du Code général des impôts prévoit une exonération d’impôt sur le revenu lorsque le revenu est dû à un licenciement, une retraite anticipée ou une invalidité.

  • Deux principaux types de contrats

    Les contrats monosupports en euros :

    Vos paiements sont principalement investis en obligations.
    Ils bénéficient d’une mise à jour annuelle de la valorisation.
    Le capital investi est garanti à tout moment et les intérêts de l’année sont acquis grâce à ce que l’on appelle “Effet de cliquet”

  • Les contrats multisupports qui peuvent contenir à la fois :

    Fonds en euros,
    Fonds d’euro-croissance
    Et les catégories de valeurs mobilières (obligations, actions, fonds, sicav, etc.) investis sur les marchés financiers (en France, à l’étranger, spécialisés dans certains secteurs, etc.) appelés « unités de compte » (UC).

Dans ce dernier cas, il convient de rappeler que l’assureur ne garantit PAS la valeur de ces unités, qui change tout le temps, mais leur nombre. Cet investissement, bien que plus rentable, est extrêmement risqué, il vaut mieux se familiariser avec le marché ou être bien accompagné et conseillé. Si vous débutez avec les fonds en euros ou les fonds de croissance en euros. C’est pour ça notre site vous accompagne pour vous aider à trouver le meilleur choix.

  • Et trois nouvelles variantes

    Contrat ou fonds d’euro-croissance
    Contrat “vie-génération”,
    Contrat de capital-investissement

  • Est-ce que l’assurance vie entre dans la succession ?

    Si votre conjoint ou partenaire PACS est le bénéficiaire du contrat, il ne sera soumis à aucun droit de succession, même si vous avez financé le contrat après 70 ans.

    Dans le cas d’autres bénéficiaires, le mode de taxation de l’assurance-vie varie en fonction de l’âge de l’assuré au moment du paiement des primes :

    Pour les montants versés avant l’âge de 70 ans : après application de la réduction de 152 500 EUR par bénéficiaire, le capital est soumis à une imposition de 20% dans la limite de 700 000 EUR puis de 31,25% (soit à partir de 852 500 EUR), depuis le 1er juillet 2014

    Pour les montants versés après 70 ans : une réduction de 30 500 EUR s’applique quel que soit le nombre de bénéficiaires.

    Pour les paiements effectués avant le 13 octobre 1998. Sur les contrats signés avant le 20 novembre 1991. Tout le capital est exonéré de droits de succession.

  • Comment souscrire une assurance vie ?

    L’assurance vie peut être achetée par différentes personnes :
    Agent ou courtier
    Par votre banque
    Par les associations d’épargne.

    Mais attention, n’oubliez pas que l’assureur est obligé de vous informer sur les caractéristiques des produits qu’il vous vend. Depuis 2010, comme pour tout autre produit financier, le courtier qui vend de l’assurance-vie doit connaître vos objectifs et prévoit de vous conseiller au mieux. En effet, connaissant votre profil, il pourra vous proposer un produit adapté à vos besoins.

  • Comment fonctionne une assurance vie ?

Avant tout, la sécurité́

En général, ce qui rend un produit financier populaire, c’est la confiance et le calme qui peuvent être pris. C’est du moins le cas en France, et pour une bonne raison, l’assurance-vie est le produit préféré des Français. Les fonds en euros offrent une grande sécurité. L’argent investi est garanti année après année, même si les marchés boursiers sont en baisse constante. Le client abonné prend donc beaucoup moins de risques en s’engageant. Il sait où il met l’argent et n’a pas à regarder constamment derrière lui.

De plus, il n’y a aucun risque de perte en capital pour l’assurance-vie : vous êtes payé chaque année. Pourquoi Parce que cela varie en fonction des assureurs et des contrats. Sans oublier que les intérêts annuels sont acquis au fil du temps : c’est ce que les assureurs appellent « l’effet de cliquet ».

  • Un capital toujours disponible

Après avoir souscrit pendant des mois ou des années, vous pouvez obtenir de l’argent pour investir dans n’importe quel fonds en euros.

  • Quels sont les avantages de l’assurance vie ?

Construire du capital à long terme.

Complétez vos revenus, notamment à la retraite, par des rachats, avances ou rentes régulières.

Offrez à vos proches grâce à des impôts avantageux et une grande liberté de choix des bénéficiaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.